Vernissage de l’exposition “Vivre sous contraintes” à l’Institut Français du Tchad

Salma Khalil lors de son mot de bienvenue ©Sao Magazine

Le mercredi 25 octobre 2017 a eu lieu le vernissage de l’exposition “Vivre sous contraintes s’est tenu dans l’espace réservé à cet effet à l’Institut Français du Tchad (IFT).

Il s’agit en fait d’une exposition qui est l”aboutissement du programme culturel de la conférence finale du projet Se connecter en temps de contrainte (CTD). menée par Salma Khalil et Cathérine Wilson, “Vivre sous contraintes” est une approche qui fusionne l’art et l’académie, en brisant la barrière entre ces deux disciplines.

Sur les murs de l’IFT, les oeuvres de six artistes d’horizons divers et aux approches distinctes. Salma Khalil, artiste tchadienne pluridisciplinaire avec le projet Connectés, une série de photographies sur la contrainte tchadienne liée au téléphone. Le Bédéiste Chrisly du Tchad, dessinateur et cartooniste autodidacte avec “le pouvoir de l’enfance”Sapin Makengele artiste peintre du Congo Kinshasa qui a réalisé une série de toiles intitulée ‘l’âge de Lumumba”. Un autre Bédéiste du nom de Didier Kassaï de la RCA avec des dessins extraits de son projet “Tempête sur Bangui” qui relate un peu le quotidien des habitants de la RCA vivant sous la contrainte de la crise. On retrouvait aussi quelques clichés de la doctorante hollandaise Inge Ligtvoet du projet CTD, qui a exposé 4 clichés sur une famille nigériane vivant sous la contrainte de la précarité. Un projet intitulé “Rêves confinés”.

Une vidéo aussi en guise d’oeuvre exposée du co-fondateur de Voice4Thought (V4T) M. Sjoerd Sijsma, une oeuvre vidéographique intitulée “L’art et la science sont les mères de la résistance”.Chacun des artistes a eu quelques minutes pour s’adresser solennellement au public qui s’est déplacé pour la circonstance. Chacun a tenu à exprimer leur gratitude au public, aux organisateurs du festival international N’Djam s’enflamme en Slam, et bien sûr à l’IFT qui leur a chaleureusement ouvert ses portes pour accueillir cette exposition. Les échanges entre les artistes et les visiteurs se sont poursuivis devant les oeuvres respectives de chacun qu’il essayait à chaque fois de répondre aux questions.

Le public qui a fait le déplacement a eu l’occasion d’échanger plus longuement avec les artistes exposés sur chacun leurs œuvres, dans une ambiance conviviale, agrémenté par quelques airs de musique en acoustique.

les organisateurs et les artistes ayant participé à ce projet pluridisciplinaire et cosmopolite se sont dits très satisfait de l’engouement du public à visiter et à comprendre leur travail. les œuvres resteront exposées dans le hall de l’IFT et peuvent donc encore être visitées à tout moment.

Ce vernissage est une activité périphérique du Festival International N’Djam s’enflamme en Slam qui continue ce soir avec le concert qui réunira sur la scène Sultan, Imaam T mais aussi Bulldozer, N2A, Willymac, Crazy Missy et Criss John.

Lien à l’article ici



« (Previous News)