refugee

 
 

About the author: Max-Landry Kassaï

Born in 1990 in Bangui (Central African Republic), Max holds a master degree in public law and international relations of the University of Bangui. He is passionate about writing and has done internships in local journals in Bangui, as well as in the Congolese radioRead More


About the author: Un réfugié Centrafricain à Kinshasa

Gildas Banga (25) is a Central African refugee in Kinshasa (DR Congo). Gildas was studying Law at the University of Bangui when he was forced to flee his country in May 20 13. Not being able to pursue his studies in the refugee camps inRead More


Quand l’entreprenariat est une source d’épanouissement

– Max-Landry Kassaï, 19 juillet 2017 (précédemment publié le 24 mai 2017) Après la crise déclenchée en 2013, plus de 2,3 million de personnes dont 460000 déplacés internes, continuent à faire face aux défis de la faim, de l’absence de moyens d’existence et d’opportunité. L’EtatRead More


Journée mondiale des refugiés à Kinshasa

–  Esatis Lebon, 20 juin 2017 Le slogan choisi par le comité des réfugiés de Kinshasa (COMREF) en sigle est : « passer le message », tandis que la Commission Nationale pour Réfugiés (CNR) et le Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR) ont quant à eux choisi : « #Read More


Mon retour au pays

– Max-Landry Kassaï, 29 May 2017 C’était pour moi un grand ouf de rentrer au pays, car j’en avais assez des tracasseries du refuge. J’étais rentré un soir vers 18 heures, au moment où le pays commençait à se remettre peu à peu de la crise laRead More


Mon Refuge au Congo (2)

– Max-Landry Kassaï, 15 March 2017 Les 300.000 F CFA que nous avions sur nous, commençaient à finir. Or, nous voulions nous rendre à Kinshasa comme notre vie sur le camp ne nous arrangeait pas. Nous nourrissions des projets d’avenir tel que la poursuite de nosRead More


Mon refuge au Congo (1)

– Max-Landry Kassaï, 8 March 2017. Quand j’étais arrivé au Congo, j’avais poussé un grand ouf du fait que j’étais loin des cris d’armes, des pleurs, du sang versé. Je revenais en moi peu à peu. Je commençais à réfléchir sur le pourquoi de notreRead More