À quoi ça sert?

– Max-Landry Kassaï, 27 février 2018

 

À quoi ça sert de crier si ta voix n’est pas entendue?

À quoi ça sert de combattre si ta lutte est comme une goutte d’eau dans la mer?

À quoi ça sert de dénoncer ces crimes odieux

Si ceux qui les entretiennent sont justement à notre chevet?

À quoi ça sert d’avoir aussi à notre chevet la communauté nègre

Si elle est aussi indifférente et participe au déclin de notre pays?

À quoi ça sert de garder la Minusca si notre crise doit la nourrir

Et nous dépouiller ?

À quoi ça sert d’avoir un président

Si celui-là  est un lèche-cul?

À quoi ça sert  d’espérer s’il y a encore des armes sous nos lits?

À quoi ça sert de rester

Si notre situation se décompose de plus en plus?

À quoi ça sert de se mettre en marche

Si les ténèbres obscurcissent le bout du tunnel ?

À quoi ça sert de vivre

Si notre quotidien est pétri de malheur et de pleurs ?

À quoi ça sert de penser?

Si le lendemain va nous réserver le même sort?

À quoi ça sert de dormir

Si tu ne sais pas que tu ne te  réveilleras  plus  jamais ?

À quoi ça sert d’aimer

Si la mort va nous séparer bientôt ?

On se pose une seule question,

Est-ce que la communauté internationale prend conscience

De la décomposition de notre société ?